Le Blog

Blog Sysco

CONSEILS ET AIDE SUR LE PERMIS A POINTS, LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE ET LE CODE DE LA ROUTE

Aide et conseils - sécurité routière - permis à points

SYSCO est spécialisé dans les études et prestations de services pour le compte des collectivités.

Pas facile la vie des automobilistes. Le Ministère de l’intérieur ne tolère pas l’excès de vitesse et tout ce qui est dans le non-respect du code de la route. Quelle que soit l’infraction commise, un contrevenant risque un retrait de points, également pour un permis probatoire.

1- Conseils sur la sécurité lors du passage du permis

Tout d’abord, un permis probatoire est un permis avec un capital de point de six seulement et de manière temporaire. L’objectif principal du permis probatoire est de responsabiliser les jeunes conducteurs. En effet, ils sont moins expérimentés et plus à même d’être impliqués dans des accidents de la route.

Le premier élément est le macaron A qui doit être posé à l’arrière du véhicule. Ensuite, la vitesse maximale autorisée est inférieure à celle des conducteurs confirmés. Elle passe de 130 à 110 km/h. De plus, le taux d’alcoolémie est limité à 0,20g/l de sang contre 25 g/l de sang pour les conducteurs plus expérimentés. Il faut tout de même savoir que la sanction est plus lourde puisque si le jeune conducteur a commis une infraction, son permis de conduire sera bloqué en nombre de points pendant la période probatoire et suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière ou dans un centre agréé est obligatoire dès qu’une infraction engendre la perte de trois points.

La durée du permis probatoire est de deux ans après l’obtention du permis. C’est valable si le jeune permis a effectué une conduite accompagnée, ou pas. En effet, le titulaire du permis récupère trois points chaque année. La période probatoire sera de trois ans après l’obtention du permis de conduite supervisée car le titulaire du permis de conduire récupère deux points chaque année. Et tout comme la conduite supervisée, la période probatoire sera de trois ans après l’obtention du permis en parcours classique.

2- Les points cruciaux sur la sécurité lors du passage du permis 

Sachez que les points du permis sont perdus si vous faites des infractions au code qui sont sanctionnées par des contraventions. Il peut y avoir une perte totale de points sur le permis de conduire, une amende forfaitaire allant de 11 à 1500 Euros et une suspension du permis de conduire jusqu’à trois ans. Par exemple, conduire sur la bande d’arrêt d’urgence BAU entraîne une perte de trois points, une amende de 135 Euro et une suspension jusqu’à trois ans du permis de conduire. Il faut faire attention car les retraits de points se font au paiement de l’amende et en cas de défaut de paiement de plus de 45 jours, ce sera une amende forfaitaire majorée.

Les délits aussi sont sanctionnés par une perte de points et d’une peine complémentaire plus importante car ce sont les infractions les plus graves. Ils entraînent une perte automatique de six points et en cas de perte, cela peut aller jusqu’à huit points si elle est recommandée à une autre infraction. Dans le cadre d’un délit, les amendes peuvent aller jusqu’à 75 000 Euros et l’automobiliste passe en jugement devant un tribunal correctionnel pouvant prononcer l’invalidation du permis et /ou une condamnation définitive. 

 

Bilan définitif de l'accidentalité 2015 en France
Astuces pour apprendre le code de la route

Copyright © 2016. Sysco : stagerecupoints | Création : Agence strategie-web.com

×

Rappel Immediat

Please let us know your name.
Invalid Input
Please let us know your email address.
Entrée non valide