Formation Programme GTA

Formation initiale à la gestion technique et administrative d'un établissement chargé d'organiser les stages de sensibilisation à la sécurité routière

Programme des stages Présentation de nos programmes Les Types de stages Différents solutions de stages Les Imprimés 48 4 types de lettre Paiement Sécurisé Payer en toute sécurité Formation Programme GTA Gestion technique et administrative

Présentation générale

La formation initiale à la gestion technique et administrative (GTA) s’adresse aux exploitants et représentants des centres de sensibilisation à la sécurité routière (CSSR). Elle est indispensable aux CSSR pour l’obtention de leur agrément auprès des préfectures ou du ministère de l intérieur. Le stage permet à ces personnes, ainsi qu’à son personnel administratif, l’acquisition des compétences nécessaires à l’encadrement et au suivi des candidats lors de leurs stages de récupération de points sur leur permis de conduire. La formation sera dispensée par un formateur habilité par l’INSERR et dans un centre agréé.

Durée de la formation

Elle est de deux jours consécutifs, à raison de sept heures effectives par jour, consacrés aux axes de travail 1 à 5 définis ci-après. Une assiduité et une participation active au cours du stage sont impératives.

Publics visés

  • Les exploitants et les représentants des centres désirant obtenir un agrément pour l’exploitation de leur centre de formation.
  • Les animateurs de stage de récupération de points. Ces stages sont destinés à sensibiliser les conducteurs ou bien après une Invalidation du permis de conduire après des infractions routières. Cela permet de récupérer le solde de points ou une partie.

Objectifs de la formation

  1. Connaître le contexte législatif et réglementaire du permis à points.

  2. Être conscient du volet psycho éducatif et psychotechnique de la récupération des points permis.

  3. Assurer le bon déroulement d’un stage de sensibilisation selon la réglementation en vigueur.

  4. Conscientiser chaque acteur de son propre rôle au sein du système dans le but de les responsabiliser.

  5. Être capable de gérer les moyens matériels et humains..

Axes de travail

La formation porte sur les axes de travail suivants :

1. Le contexte législatif, réglementaire et organisationnel du permis à points :

  1. Historique et évolutions du dispositif ;
  2. Connaissance du système du permis à points ;
  3. Catégories de stagiaires.

2. Le rôle et les obligations de l’exploitant ou de son représentant vis-à-vis des stagiaires :

Avant le stage

  • Information et accueil du public ;
  • Inscriptions des stagiaires : vérifications administratives ;
  • Fiche d’inscription, convocation ;
  • Règlement intérieur ;
  • Documents d’information pour les stagiaires ;
  • Accompagnement des stagiaires en situation particulière (handicapés, malentendants...) ;
  • Règlement des aspects financiers ;
  • Constitution des groupes ;
  • Gestion des défections, des annulations, des reports ;
  • Préparation de la salle de formation.

Pendant le stage :

  • Vérification de l’identité des stagiaires ;
  • Ouverture du stage : présentation de l’organisme, mise en place du stage, règles de fonctionnement, présentation des animateurs et du déroulement du stage ;
  • Clôture du stage : synthèse générale, informations pratiques sur la récupération des points, conseils sur les démarches à effectuer ;
  • Gestion des cas d’exclusion des stagiaires ;
  • Délivrance des attestations.

3. Le rôle et les obligations de l’exploitant ou de son représentant vis-à-vis des animateurs :

  • Les règles contractuelles ;
  • L’obligation de mettre à disposition une salle permettant l’installation du matériel audiovisuel, informatique et pédagogique ;
  • les obligations d’ordre pédagogique et relationnel :
  • Respect de la liberté pédagogique des animateurs ;
  • Prise de conscience des répercussions possibles de son positionnement, de son attitude ou de ses paroles sur le climat pédagogique du stage ;
  • Nécessité d’un positionnement commun avec les animateurs pour la gestion des conflits, des exclusions ;
  • Facilitation des formations continues et des pratiques d’échanges d’expériences.
  • Les obligations d’ordre administratif :
  • Vérification du respect des plannings et des horaires ;
  • Vérification du respect du déroulé du stage (présence effective des deux animateurs pendant toute la durée du stage).

4. Le rôle et les obligations de l’exploitant ou de son représentant vis-à-vis des services administratifs :

Les relations avec les services déconcentrés compétents :

  • La délivrance de l’arrêté d’agrément

 

  • Les modifications de l’arrêté d’agrément
  • Les cas de retrait et de suspension d’agrément
  • Le renouvellement de l’agrément
  • L’envoi des attestations
  • L’établissement du rapport annuel ;
  • La gestion du planning des stages et des animateurs
  • La gestion des situations exceptionnelles
  • Les contrôles administratifs par les services instructeurs des dossiers d’agrément, en amont et en aval de l’agrément
  • Les contrôles administratifs effectués par les délégués et inspecteurs du permis de conduire.
  • Les relations avec les services judiciaires :

    • L’envoi des attestations.

    5. Le stage de sensibilisation à la sécurité routière :

    • Le référentiel de compétences des animateurs
    • La formation des animateurs
    • L’implication des animateurs : la préparation de l’intervention en amont, la concertation pendant le stage
    • Les objectifs du stage
    • La démarche pédagogique et psychoéducative
    • Les séquences communes : contenus, durée, déroulement, bilans
    • Les séquences spécialisées : contenus, durée, déroulement, bilans
    • L’implication des stagiaires : du refus ou déni à la réflexion ou l’adhésion ;
    • Les méthodes et outils d’animation ;
    • La coanimation : implication de chaque animateur, gestion du groupe, des interactions, des conflits
    • Le positionnement des animateurs : neutralité, écoute, attention, respect, en lien avec le positionnement de l’exploitant ou de son représentant.

    En conclusion, cette formation en GTA aidera mieux les formateurs des centres agréés à acquérir l’esprit nécessaire pour aider et guider au mieux les conducteurs ayant fait l’objet d’une infraction et ayant eu une annulation du permis ou une suspension du permis. En effet, faire un stage après une perte de points ou de retrait de points permet non seulement d’éviter l’invalidation du permis, mais aussi de changer le comportement de l’apprenti sur la route en respectant la sécurité routière.

    C’est participer à des stages de ce type qu’on limite les dangers de la route, l’insécurité routière et plus globalement, le risque routier.